Le jeu est « le déroulement d’une série de transactions cachées, complémentaires, progressant vers un résultat bien défini, prévisible » pour Eric Berne (fondateur de l’analyse transactionnel).

Récemment, je montre à une de mes clientes le schéma du triangle de Karpman (ou triangle dramatique). En premier lieu, elle se met à sourire puis me dit « oh la la, encore lui ! » d’un air agacé. Pour elle, ce schéma ne reviendrait plus, elle avait travaillé dessus il y a quelques années et pensé avoir « réglé le problème ». Cependant, elle n’avait pas pris conscience que ce « jeu » était bien présent dans ses relations familiales. 

Le triangle dramatique, est une figure d’analyse transactionnelle, élaborée par Stephen Karpman en 1968. Il met en évidence un jeu psychologique inconscient entre au moins deux personnes. Que l’on entre par la case sauveur, victime ou persécuteur, les trois rôles seront joués, chacun leur tour. 

  • La victime : « pourquoi ça n’arrive toujours qu’à moi », « oui, mais… », « Je n’y arriverai pas ». C’est une personne qui se plaint de sa condition, se dévalorise et se sent impuissante.
  • Le persécuteur : « Tu fais n’importe quoi ». C’est une personne qui critique, qui fait toujours mieux que les autres.
  • Le sauveur : « Laisse-moi t’aider ». C’est une personne qui est persuadée que les autres ont besoin d’elle et ne peuvent pas s’en sortir sans elle. Mais comme le dit si bien Gérard Jugnot dans le film « oui, mais… », l’égoïsme ne serait-il pas de voler à l’autre sa responsabilité ?

La victime cherche un persécuteur ou un sauveur pour pouvoir donner de la crédibilité à son état et réciproquement pour les deux autres positions. 

Ces jeux de pouvoirs ternissent les relations et peuvent en arriver à des situations dramatiques. Toutefois, je vous rappelle qu’ils sont inconscients, et que pour les déceler, vous devez prendre du recul et accepter vos responsabilités. C’est un travail conséquent et rien de mieux que d’être accompagné dans cette nouvelle aventure qu’est le développement personnel ! 

Si vous vous trouvez dans une des trois positions de ce triangle, la solution est d’en sortir ! Mais avant ça, il vous faut en prendre conscience. Si vos relations sont conflictuelles, il est peut-être temps de sortir de cette boucle négative pour créer des relations plus harmonieuses.

Si c’est votre cas, n’hésitez pas à me contacter pour un équi-coaching !