Le cheval est un bon maître, non seulement pour le corps, mais aussi pour l’esprit et pour le cœur, Xénophon, stratège et philosophe grec, disciple de Socrate, Vème siècle avant JC.

PEYO est l’illustration du cheval thérapeute : « PEYO choisit ses patients » témoigne l’association Les Sabots du Cœur dans son site.

Voici un bel exemple de ce que peuvent nous apporter les chevaux.

Non, ce n’est pas une histoire de chevaux parmi tant d’autres, mais l’histoire d’un étalon au grand cœur dont l’heureux binôme humain se nomme Hassen Bouchakour. L’association « Les Sabots du Cœur » créé par Hassen fait intervenir PEYO auprès de personnes en fin de vie et atteintes de cancers. 

Doué d’une incroyable aptitude à détecter les tumeurs, PEYO apaise en plus les malades. Je tiens à souligner que son humain a su faire preuve d’une grande écoute et d’une belle ouverture d’esprit pour révéler tout le pouvoir de son cheval. Une connexion entre eux s’est créée et Hassen a su observer son cheval et entendre son désir d’aider ceux qui avaient besoin d’assistance. 

Dans la première vidéo que j’ai regardé, PEYO montait dans l’ascenseur d’un établissement de santé et choisissait ensuite la chambre vers laquelle il voulait se dirigeait. Puis, Hassen le laissait seul avec le patient afin qu’il puisse effectuer son soin en tant que « cheval thérapeute ». Je trouve que c’est un des plus beaux exemples de la puissance et de l’énergie positive que peuvent avoir les chevaux sur nous. Il y a là aussi une belle preuve de confiance mutuelle entre ces deux êtres vivants.

Ce cheval accompagne les personnes jusqu’à la fin et leur permet de se décharger émotionnellement, de guérir intérieurement avant de passer de l’autre côté.

Puis leur activité a été de plus en plus médiatisée et leur association a été reconnue par le corps médical et le milieu équestre. Une belle union qui prouve que ces deux milieux ne sont pas si étrangers que ça … 

Si vous souhaitez faire un don pour cette belle cause rendez-vous sur : https://lessabotsducoeur.org

Ce que est remarquable, c’est que le cheval attire l’attention par sa présence imposante. Mais il sait aussi se mettre de côté car là encore il nous prouve toute son humilité. PEYO ne fait pas ça pour la gloire ou pour prouver qu’il fait du bien aux humains. Il fait sans doute cela car il le ressent, il a un besoin instinctif d’aider. On pourrait parler de mission ou tout simplement de sensation. Pour lui il était important d’aider. Finalement, il n’est pas si différent d’un être humain dans l’empathie.

D’ailleurs, Hassen a su cultiver ce lien si fort qui l’unit à PEYO et à son tour contribuer à développer l’extraordinaire capacitié de son cheval à apporter bien-être et réconfort. Une belle union de nos deux espèces. Quel magnifique exemple de la capacité des chevaux à nous aider.