Qui vit en paix avec lui-même vit en paix avec l’univers, Marc Aurèle

Dès notre plus jeune âge, nous avons donné notre accord à certaines croyances qui nous viennent des rêves choisis par la société, nos parents, nos professeurs. Mais qu’en est-il de nos rêves ?

Les accords toltèques nous permettent de changer notre vision de nous-même et ainsi du monde dans lequel nous vivons. Ne plus jouer un rôle, vouloir faire plaisir aux autres, ne plus avoir peur d’exister. Nous devons devenir des guerriers contre nos peurs en apprenant à contenir et exprimer au bon moment nos émotions. A l’inverse des victimes qui, elles, répriment leurs émotions. Lors du « processus de domestication », nous étions punis lorsque nous nous rebellions, et à l’inverse récompensés si nous rentrions dans le moule. Nous avons laissé les autres nous maltraiter car nous avons donné notre accord. Ainsi, il faut augmenter notre amour propre afin de pouvoir refuser toutes maltraitances. 

Pour retrouver notre liberté, il nous faut vivre dans l’instant présent. Ne pas avoir peur d’aimer, se libérer de notre rôle de victime et surtout ne pas nous juger. La liberté c’est « pouvoir être libre d’être qui nous sommes vraiment ». 

Ainsi, la solution est d’effacer nos anciens accords et de signer ces 4 nouveaux accords : 

1)    Que votre parole soit impeccable

Il est important de dire uniquement ce que l’on pense. Il faut être intègre et honnête avec soi- même. Parler nous confère un énorme pouvoir. C’est pour cette raison qu’il vaut mieux parler peu mais parler vrai. Prendre le temps de choisir ses mots avec beaucoup de vérité et d’amour. Sachez-vous rappeler que les mots ont le pouvoir de détruire ou de créer.

2)    Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle

Tout ce qui nous arrive nous concerne, nous ne sommes pas responsables de tout. Vous n’êtes pas responsable des autres, chacun est dans son propre rêve. Personne ne sait ce qu’il y a dans votre monde comme vous ne savez pas ce qu’il y a dans celui des autres. Ce que les gens disent dépendent des accords qu’ils ont conclu précédemment dans leur propre monde, c’est une  projection de leur propre réalité, nous avons le choix de ne plus en être victime. Il ne sert donc à rien de défendre ses croyances si elles amènent aux conflits. 

3)    Ne faites pas de suppositions 

Ne supposez pas ce que les autres pensent. Préférez poser des questions, prenez le temps d’écouter. C’est en communiquant clairement qu’il n’y aura plus d’incompréhension. 

4)    Faites toujours de votre mieux 

Le mieux change tout le temps, puisque nous sommes en mouvement. Il vaut mieux être dans l’action pour ne pas avoir de regrets. Apprendre à s’accepter et ne pas vouloir être parfait. Se détacher du passé et vivre l’instant présent pour apprécier son rêve et se sentir vivant !

Tout cela ne vous fait-il pas penser aux chevaux…

Bibliographie : Les quatre accords toltèques, Don Miguel Ruiz,