Par différents canaux d’informations, j’ai eu connaissance de la sonothérapie. Une thérapie fondée      sur un bain sonore vibratoire entraînant bien-être et relaxation du corps et de l’esprit. Ainsi, j’ai  voulu en savoir plus sur cette pratique procurant des bienfaits autant  chez les êtres humains que chez les animaux.

Le son est une énergie vibratoire sous forme d’ondes se mesurant en Hertz (nombre de vibrations par seconde). Selon sa fréquence, l’onde produite à la surface de l’eau ne va pas dessiner la même forme. C’est aussi une des expériences menée avec du sable prenant une forme géométrique différente selon la vibration produite. Ainsi, chaque fréquence a une signification en sonothérapie. Et ne l’oublions pas, les êtres humains sont constitués à 65% d’eau et les chevaux à 60%.

L’histoire de la sonothérapie

 

L’histoire confirme l’existence d’une thérapie par le son. Différentes cultures l’utilisent depuis des milliers d’années,  l’hindouisme, les cultures aborigènes d’Australie, les cultures chamaniques d’Amériques, les chants religieux dans le christianisme, la Grèce antique, en Egypte et en Asie avec les moines tibétains et leurs bols chantants.  [1]

Par la suite, la science a mis en évidence la vibration de nos cellules en réponse au son. Par ailleurs, le  Dr Jacques Benvéniste (1935-2004) (INSERM – Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale) découvre que les molécules de notre corps pourraient être des émetteurs-récepteurs kilohertziens. [2]

 

Comment fonctionne la sonothérapie ?

 

La sonothérapie ne prétend pas guérir mais représente un accompagnement vers un mieux-être. Elle utilise les sons produits par la voix, les gongs, les bols tibétains et les diapasons à des fins thérapeutiques. Les vibrations induites fonctionnent comme un massage sonore permettant à l’individu d’entrer dans un état de relaxation. De plus, l’être humain étant constitué d’environ 65% d’eau, les ondes se propagent dans le corps.

Le centre Medson au Canada

 

La sonologie ou Toucher par les Sons® ont été créés par Emmanuel Comte, directeur du centre de recherche Medson au Canada. Suite à une hospitalisation dans le cadre d’un cancer, il utilise les sons (notamment sa flûte à bec) en complément de son traitement médical et pour l’accompagner vers un mieux-être.  Le centre de Medson est un centre de recherches en sonologie ainsi qu’un centre de formation au Canada. [2]

 

Comment se déroule une séance de sonothérapie ?

 

À la suite d’un entretien, le praticien dépose un ou plusieurs bols chantants sur le corps et autour du client, puis les fait résonner. La personne recevant le soin est habillée et bien souvent recouverte d’une couverture pour accompagner la détente. À la fin de la séance, elle s’exprime si elle le souhaite sur la séance vécue.

 

Quels sont les bienfaits de la sonothérapie ?

 

La Sonothérapie permet le soulagement des souffrances en technique complémentaire de soins, et l’allègement des symptômes dans le traitement de douleurs articulaires et musculaires, des troubles digestifs, migraines, acouphènes, rhumatismes, fibromyalgie, troubles du sommeil, stress, anxiété, phobies, syndrome dépressif,… 

Par ailleurs, lors d’une étude sur des patients subissant une chirurgie orthopédique ambulatoire sous anesthésie locale, la thérapie par le son est apparue comme une nouvelle stratégie réduisant la pression artérielle systolique, considérée comme un indicateur de diminution de l’anxiété. [3]

 

Comment utiliser, tenir et choisir un diapason thérapeutique ?

 

Un diapason est utilisé en musique pour accorder un instrument. C’est un petit appareil composé de deux branches reliées entre elles et formant un « U ». Chaque diapason émet une fréquence pouvant aller de 393Hz à 466Hz. [4] Ainsi, le sonothérapeute fait vibrer le diapason et l’utilise directement sur la personne recevant le soin.

Comment utiliser un Gong ?

 

Originaire d’extrême Orient, il est majoritairement utilisé à Java et à Bali. Il est formé d’un disque de bronze ou de cuivre, à bord recourbé et renflé au centre et suspendu par un cordon. Le praticien frappe avec une mailloche (feutrée) au centre du gong afin d’obtenir un son déterminé.

Comment utiliser un bol tibétain ?

 

Le bol tibétain est composé d’un alliage de 7 métaux : argent, cuivre, étain, fer, mercure, or et plomb ayant chacun des vertus particulières. Le praticien le tient dans sa main ou pose le bol sur la personne recevant le soin et le « fait chanter » en passant sur son bord une mailloche (feutrée ou non).

Bol tibétain et cancer

 

Une étude publiée en 2013 dans la revue Psycho-Oncology, les sons de méditation tibétains ont amélioré l’activité cognitive des patients atteints de cancer du sein pendant le traitement de chimiothérapie. [5]

 De plus, une étude publiée en 2017, confirme que la méditation du bol chantant tibétain améliore l’humeur et le bien-être spirituel et diminue l’anxiété et la douleur. [6] Ainsi, ce soin de support peut être utilisé dans le cas de cancers et pendant les traitements.

La sonothérapie pour les animaux

 

Les animaux sont sensibles aux soins énergétiques sonores. Souvent utilisé en plus de soins énergétiques comme le shiatsu équin. L’utilisation des gongs, des diapasons et des bols tibétains permet un bain sonore relaxant.

Quelle différence avec la musicothérapie ?

 

La musicothérapeute utilise la musique pour améliorer l’état de santé des patients, sans se substituer au traitement médical. La musicothérapie et la thérapie par le son (sonothérapie) ont des approches différentes par leurs objectifs, protocoles, outils et paramètres. De plus, les formations et certifications pour la thérapie par le son ne sont pas standardisées au contraire de la musicothérapie. [7]

Sources 

 

Aller au contenu principal